Dentistes Aix- Drs Anne PFITZINGER, Christophe COUNAS et Alain COUNAS

Endodontie-Parodontie-Blanchiment - Implants dentaires - Prothèses esthétiques - Facettes - Orthodontie

23 avenue Victor Hugo - 13100 AIX en PROVENCE - Tél. : +33 4 42 38 99 19 - clinicdent@yahoo.fr

Parodontite et déchaussement

Parodontite

Parodontite
Sommaire
Classification
Signes et symptômes
Effets ailleurs que dans la bouche
Causes
Prévention
Traitements
Voir aussi
Références

 

 

La parodontite est une maladie infectieuse qui affecte le parodonte, c’est-à-dire l’ensemble des tissus qui soutiennent les dents. Le parodonte se compose donc de l’os alvéolaire, la gencive, le ligament péridentaire et le cément.

La parodontite est alors une perte progressive de l’os alvéolaire autour des dents. Si ce n’est pas traité, les dents commencent à bouger progressivement et tombent éventuellement.

Cette maladie est principalement causée par des micro-organismes (bactéries et protozoaires nocifs), ainsi qu’une réponse agressive du système immunitaire contre ces micro-organismes (inflammation). Le dentiste en fait le diagnostic en détectant la présence de poches parodontales (espaces créés entre la gencive et les dents) ainsi que l’analyse des radiographies pour évaluer la perte d’os.

Parodontite

Classification

La parodontite fait partie des maladies parodontales qui affectent le parodonte à différents niveaux. La gingivite en est le premier stade, et celle-ci se manifeste par l’inflammation de la gencive en surface seulement sans toucher l’os alvéolaire. La gingivite peut être guérie par de bonnes méthodes d’hygiène bucco-dentaires.

Lorsque l’inflammation et l’infection atteignent le parodonte de façon plus profonde, on parle alors de parodontite. Il en existe plusieurs étapes qui dépendent de l’ atteinte des tissus et d’os alvéolaire. Une poche parodontale est un espace rempli de bacteries entre une dent et la gencive autours. En mesurant les poches à six endroits autour de chaque dent, on peut avoir une idée de la destruction osseuse, de la perte d’ attache et de la sévérité de la parodontite :

  • une poche de 1-2 mm est considérée normale;
  • une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;
  • une poche de 5 à 6 mm désigne une parodontite modérée;
  • une poche de 7 mm et plus désigne une parodontite sévère.

Étapes de la parodontite

Une poche peut être erronée s’il y a récession gingivale, c’est-à-dire s’ il y a eu un déchaussement de la gencive. Dans ces cas, les dents ont une apparence plus longue, et les poches parodontales peuvent être moins profondes même s’il y a eu beaucoup de destruction d’os alvéolaire.

Une autre façon qu’une poche peut être erronée est dans le cas d’hyperplasie gingivale. C’est une condition plus rare où la gencive se gonfle et embarque sur la dent, rendant celle-ci plus courte. Il peut alors y avoir une poche gingivale significative sans qu’il y ait de destruction d’os alvéolaire.

Une autre façon de classer la maladie est de la désigner comme parodontite localisée si seulement quelques dents sont affectées (< 30 %) et de parodontite généralisée si plusieurs dents sont atteintes (> 30 %).

Signes et symptômes

parodontiteÀ moins qu’il n’y ait de la douleur et un saignement abondant (signe absent chez les fumeurs), les premières étapes de la parodontite montrent peu de symptômes.

Voici les principaux symptômes de la parodontite qui sont pour la plupart sans douleur, même si la maladie progresse :

  • gencive qui saigne en brossant les dents, en passant le fil de soie dentaire, ou en mangeant des aliments durs comme des pommes (ceci peut aussi arriver lorsqu’une personne souffre de gingivite sans avoir atteint le stade de la parodontite);
  • gencive enflée, oedematiée;
  • halitose (mauvaise haleine) ou goût métallique dans la bouche;
  • récession gingivale pouvant être perçue par des dents plus longues, bien que ceci peut arriver lorsque quelqu’un se brosse les dents de façon vigoureuse;
  • dents qui bougent.

Effets de la parodontite ailleurs que dans la bouche

Maladies cardiovasculairesLa parodontite est une infection chronique qui fait en sorte que le corps humain est affaibli puisqu’il est constamment en train de la combattre l’infection. De plus, les micro-organismes nocifs qui attaquent les gencives peuvent aussi atteindre d’autres organes.

De plus en plus d’études scientifiques prouvent que la parodontite chronique a les effets suivants :

  • aggraver les maladies cardio-vasculaires;
  • détérioration de la mémoire et des habilités de calcul mental pour les gens de 60 ans et plus;
  • aggravation du diabète puisque l’inflammation systémique causée par la parodontite diminue l’ habilité à réguler le glucose dans le sang;
  • dans l’autre sens, les gens diabétiques sont plus susceptibles aux maladies parodontales puisque le diabète diminue la résistance aux infections.

Causes

La plupart du temps, la parodontite débute par une gingivite, qui est une infection et une inflammation de la partie superficielle de la gencive. Si la gingivite n’est pas traitée, l’infection peut éventuellement atteindre et détruire l’os alvéolaire en créant des poches.

Voici les principales causes de la parodontite :

  • mauvaise hygiène buccodentaire;
  • nutrition inadéquate;
  • maladies systémiques comme le diabète;
  • tabagisme;
  • tartre qui n’est pas régulièrement nettoyé professionnellement par un dentiste ou une hygiéniste.

Prévention

Passer la soie dentaireLa prévention est la meilleure façon d’éviter la parodontite car celle-ci est très difficile à contrôler. Voici les moyens pour prévenir (et non pas guérir) cette maladie :

  • de bonnes mesures d’hygiène bucco-dentaire incluant le brossage et la fil dentaire (ou brossette inter-dentaire) de façon quotidienne;
  • se rincer la bouche avec soit de l’eau salée ou une solution de chlorhexidine, en combinaison avec le brossage et la soie dentaire; les rince-bouches peuvent guérir la gingivite mais pas la parodontite;
  • des nettoyages professionnels réguliers par un dentiste ou une hygiéniste pour déloger le tartre, ainsi que des examens réguliers pour vérifier s’il y a perte d’os alvéolaire ou début de poches parodontales.

Traitements

Il faut noter que pour qu’un traitement réussisse, il est primordial d’établir une excellente hygiène. Il est important de comprendre qu’après tout traitement, une personne souffrant de parodontite chronique doit suivre ces mesures d’hygiène pour le reste de sa vie. Un traitement de parodontite en combinaison avec des mesures d’hygiène adéquates ne fait que stabiliser la fonte osseuse. Mais il faut se rappeler que tout cet effort est valable pour pouvoir garder ses dents.

Voici un résumé des étapes des traitements de la parodontite :

  • Curetage - Peut aussi être appelé surfaçage des racines ou nettoyage en profondeur, cette procédure consiste à nettoyer le tartre, la plaque dentaire et tous les résidus se retrouvant sous la gencive. Bien que ce ne soit pas une chirurgie, il est préférable d’avoir recours à l’anesthésie locale pour que ce soit confortable. La plupart des recherches ont conclu que cette procédure traite avec succès les poches parodontales de moins de 5 mm.
  • Réévaluation - Environ deux mois après le traitement, il faut réévaluer les méthodes d’hygiène et l’état des gencives. Les poches sont aussi remesurées et comparées avec les mesures initiales. Les poches profondes ayant encore du saignement au sondage indiquent que la parodontite est toujours présente de façon active et que l’os va continuer à de détruire avec le temps.
  • Chirurgie - Si après la réévaluation il y a encore des dents qui ont des signes actifs de la maladie, un traitement chirurgical serait alors indiqué. Il y a plusieurs approches chirurgicales qui existent qui vont du curetage ouvert à la régénération de l’os avec une matrice. Le but de toutes ces approches est de corriger les irrégularités de l’os alvéolaire et de diminuer la profondeur des poches parodontales. Les traitements par chirurgie, en collaboration avec les bonnes mesures d’ hygiène, ont un bon taux de succès, pouvant prévenir la perte des dents jusqu’à 85%.
  • Maintien - Pour garder le succès à long terme d’un traitement des gencives, une thérapie de maintient continue doit être respectée. Celle-ci comprend des nettoyages professionnels de ses dents tous les trois mois pour déloger tout tartre qui peut s’installer. L’hygiène bucco-dentaire à la maison est aussi importante incluant le brossage et la fil dentaire de façon quotidienne. Si ces mesures ne sont pas respectées, il peut y avoir accumulation de tartre et de plaque dentaire, et la parodontite peut revenir de façon active.


    Dr Counas, chirurgien-dentiste à Aix-en-Provence.

Article rédigé par le praticien le 20/03/2015

Fiches patients

Ufsbd
  • Les dents chez l’adulte
  • Les dents de l’enfance à l’adolescence
  • Les pathologies bucco-dentaires et leurs soins
  • Les gencives
  • Les prothèses
  • Les implants
  • Les choix esthétiques
  • L'orthodontie
  • Les dents et la santé
  • Prendre soin de ses dents
  • Informations pratiques
  • Quizz et jeux
  • L'équipement du cabinet dentaire
Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr